Close

Une chute impressionnante des primes sur les résultats

Je ne vous en ai pas encore parlé en ces pages, mais le Baromètre des conseillers et conseillères juridiques d’entreprises 2012 est paru en avril de cette année. Il s’agit de l’étude annuelle faite auprès des membres de l’ACCJE pour déterminer l’évolution de la situation de ce sous-groupe de juristes. Cette année, 411 conseillers juridiques ont répondu au sondage.

Voici quelques résultats intéressants de cette étude:

1. La pratique du droit en entreprise fait presque l’unanimité. En effet, 97% des répondants recommandent la pratique en contentieux comme choix de carrière. On espère que les jeunes prennent des notes.

2. 18% des répondants font affaire avec un plus grand nombre de cabinets externes qu’il y a deux ans. Ce score est similaire à celui de l’an dernier (19%) pour la même question, ce qui nous laisse croire que les clients sont (encore) de moins en moins fidèles.

3. Le pourcentage d’utilisation des types de structures tarifaires non conventionnelles (prix forfaitaires, rabais au pourcentage, taux plafond, taux pondérés et primes sur les résultats) sont presque toutes stables par rapport aux autres années, à l’exception des primes sur les résultats. En effet, seulement 8% des répondants mentionnent avoir utilisé cette structure de rémunération, alors que 24% l’avaient utilisé en 2009. À quoi attribuer cette baisse de 67% en trois ans? Les juristes en pratique privée sont-ils un peu plus frileux au risque qu’une telle prime implique? Si quelqu’un a une théorie là-dessus, je suis tout ouïe.

Si vous voulez consulter le Baromètre plus en détail, vous le trouverez ici.