Close

SEAO : plusieurs changements !

Le système électronique d’appel d’offres (SEAO) continue son évolution.

Dans un billet précédent, nous avons mentionné que le dépôt d’une soumission par voie électronique (via le SEAO) est maintenant possible dans le cadre d’un appel d’offres qui prévoit une adjudication fondée sur la qualité seulement (note finale la plus élevée). Cette possibilité existait déjà pour le mode adjudication du prix le plus bas et des travaux sont en cours pour les modes d’adjudication à double enveloppe, c’est-à-dire avec prix et démonstration de qualité.

La possibilité d’accepter le dépôt d’une soumission via le SEAO a par ailleurs gagné en popularité auprès des organismes publics dans le contexte de l’épidémie de COVID-19. Depuis quelques semaines, beaucoup d’organismes prévoient même cette possibilité dans le cadre d’un appel d’offres sur invitation. Certains organismes avaient déjà pour pratique d’utiliser le SEAO en appel d’offres sur invitation pour le dépôt des documents d’appel d’offres, y voyant des avantages au niveau de l’archivage des documents, de l’émission des addenda, etc. Cependant, le SEAO peut également être utilisé dans le cadre d’un appel d’offres sur invitation pour le dépôt d’une soumission.

Parmi les autres changements récents ou à venir, soulignons, d’une part, l’émission d’un communiqué concernant la signature d’une soumission transmise par voie électronique, et d’autre part, l’annonce à l’effet qu’un nouvel outil appelé le Répertoire des fournisseurs sera intégré dans le SEAO. Cet outil sera mis à la disposition des organismes publics souhaitant conclure des contrats d’une valeur inférieure au seuil d’appel d’offres public. Pour apparaître au répertoire, les fournisseurs, prestataires de services et entrepreneurs doivent se connecter au SEAO et inscrire dans un formulaire électronique les biens ou services qu’ils offrent, les régions où ils exercent leurs activités, les certifications qu’ils détiennent, etc.