Statistiques T1 2011 Capital de Risque au Québec - Edilex

Réseau Capital, association du capital d’investissement qui regroupe tous les intervenants de la chaîne d’investissement, a publié le 17 mai dernier les statistiques de l’activité de l’industrie du capital d’investissement du Québec pour le premier trimestre 2011, telles que compilées par la firme Thomson Reuters (voir http://reseaucapital.com/nouvelles.php).

Il est intéressant de noter que le nombre d’entreprises québécoises qui ont obtenu du capital-risque (CR) des investisseurs a augmenté au cours des trois premiers mois de 2011. Cinquante compagnies ont été financées pendant cette période, soit 16 % de plus que les 43 compagnies financées l’année précédente. Les dollars affectés aux entreprises québécoises financées par du CR ont toutefois diminué, 82 millions de dollars investis au total entre janvier et mars, soit 19 % de moins que les 102 millions de dollars investis au T1 2010. Cette baisse s’explique par la réduction du montant moyen investi par transaction qui se situait à 1,6 millions au cours du trimestre. La majorité des entreprises québécoises financées par du CR au T1 2011 ont fait l’objet de nouvelles transactions ce qui est positif et est un indicateur d’une certaine confiance dans le marché. 26 compagnies en quête de financement pour la première fois ont obtenu 43 millions de dollars, soit plus de la moitié de tous les investissements pendant cette période.

Ce sont les investisseurs locaux qui ont soutenu les entreprises au premier trimestre. En versant 28 millions de dollars à 30 compagnies entre janvier et mars, les fonds de travailleurs et autres fonds fiscalisés du Québec ont été responsables de plus d’un tiers des dollars engagés au Québec au T1 2011. Ils ont contribué à la majorité des entreprises financées par du CR. D’autre part, les fonds de CR privés indépendants ont injecté 20 millions de dollars dans 14 compagnies ce trimestre, soit un quart de toutes les mises de fonds; ils ont ainsi amélioré leur part habituelle du marché du Québec au cours des dernières années.

Comparativement au T1 2010, l’activité canadienne de mobilisation de fonds de CR a accusé du retard ce trimestre, les nouveaux engagements totalisant 217 millions de dollars, soit 44 % de moins que les 386 millions de dollars engagés précédemment. Les gestionnaires de fonds de CR établis au Québec ont encore une fois, de loin, attiré la plus grosse part des fonds levés pendant cette période, soit 60 %.

L’activité liée aux TI s’est hissée une fois de plus au premier rang au Québec, 10 compagnies ayant capté au total 40 millions de dollars entre janvier et mars, soit un peu moins de la moitié (49%) de toutes les mises de fonds.  L’activité de CR dans les secteurs non technologiques du Québec a fait l’objet d’une croissance particulière entre janvier et mars. Les transactions engageant 32 compagnies, ont contribué à un investissement total de 24 millions de dollars, ou 29 % de plus que les 18 millions de dollars investis l’année précédente. L’activité traditionnelle a ainsi représenté 29 % de toutes les mises de fonds au T1 2011.

Les transactions à l’étape ultérieure de développement, et particulièrement les expansions, ont représenté un investissement total de 54 millions de dollars versés à 32 entreprises, soit une part de deux tiers du marché. On constate une hausse des investissements aux premiers stades de développement soit une part de 32 % du CR investi au T1 2011. 15 compagnies du Québec à l’étape de prédémarrage, de démarrage et aux autres étapes préliminaires de développement ont attiré 26 millions de dollars ce trimestre, soit 58 % de plus que les 16 millions de dollars l’année précédente.