À l’approche de cette nouvelle période des Fêtes, il me fait plaisir de vous offrir cette petite fable venue tout droit de mes ancêtres amérindiens : 

« Un chaud matin de juillet, alors qu’ils faisaient une chevauchée sur une grande plage sablonneuse, un groupe de jeunes Amérindiens constatèrent avec surprise que la forte marée lunaire y avait fait échouer plusieurs milliers d’étoiles de mer qui commençaient à sécher au soleil. 

En poursuivant leur randonnée, ils firent bientôt la rencontre d’un vieux chaman qui, péniblement en raison de son âge avancé, ramassait une à une quelques étoiles de mer pour les rejeter à la mer. 

Ils interpellèrent alors le vieil homme dont les agissements leur paraissaient quelque peu insensés : 

« Vieillard, ne vois-tu pas qu’il y a là plusieurs milliers d’étoile de mer. Cela ne changera rien d’en relancer quelques-unes à la mer…. » 

Le vieux sage les regardât alors d’un air déterminé et leur répondit : 

« Peut-être ne pourrais-je qu’en retourner qu’une infime partie à la mer, mais, pour celles-là, cela change tout. » 

Nous faisons tous parfois face à des difficultés qui nous semblent tout à fait insurmontables ou à des situations qui nous semblent impossibles à changer. 

Le meilleur antidote dans de tels moments consiste tout simplement « à faire quelque chose », même si cela ne semble que très, voire trop, peu. 

Même un tout petit geste peut avoir un immense impact s’il est fait dans de bonnes intentions et dans le but d’améliorer, ne serait-ce qu’un tout petit peu, la vie d’un autre être. 

Je vous souhaite une agréable et joyeuse période des Fêtes et, pour 2015, santé, amour, succès et de pouvoir réaliser vos vœux les plus chers. 

Je formule aussi, de tout cœur, le souhait que 2015 vous apporte plein de bonnes choses et de beaux moments et qu’il vous donne l’occasion de rendre notre monde un peu meilleur.

Tshinashkumitin (« Merci » en langue Innu) à toutes celles et tous ceux qui me font confiance pour les conseiller et les seconder dans leurs projets, questionnements et difficultés ou, encore, pour les aider à résoudre leurs différends. 

Jean

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *