Alexandre Thibault

Alexandre Thibault

Alexandre est associé du cabinet d'avocats Therrien Couture depuis 2015. Sa pratique est concentrée en droit des affaires et il conseille des entreprises dans le cadre de dossiers allant de fusions et acquisitions au financement, en passant par une multitude de dossiers commerciaux et corporatifs. Il est particulièrement apprécié pour sa compréhension de la dynamique d’affaires et ses recommandations stratégiques dans le cadre de ses dossiers.

Le deuxième volet de ses activités implique la gestion des activités d’Edilex, une entreprise ayant comme mission de développer des moyens technologiques pour permettre une meilleure livraison des services juridiques. Alexandre supervise tout le volet du marketing et développement des affaires d’Edilex, il siège au conseil d’administration de l’entreprise, en plus d’être rédacteur en chef de son blogue juridique. Il donne également des conférences en matière de développement des affaires, de technologies et du futur des services juridiques.

Enfin, il participe au développement stratégique de Therrien Couture afin de permettre au cabinet de développer et maintenir des pratiques innovatrices dans son domaine. Avant de se joindre au cabinet, Alexandre a pratiqué le droit dans un grand cabinet national, dans le contentieux d’une grande entreprise cosmétique à Montréal, ainsi que dans une équipe de production télévisuelle à titre de conseiller juridique à Los Angeles. Ses expériences variées lui ont permis de développer une vision unique des services juridiques.

Les plus récents articles de Alexandre Thibault :

Si vous n’étiez pas en semaine de relâche la première semaine de mars, vous avez peut-être eu le temps/plaisir/dégoût de lire mon billet sur la planification stratégique d’une acquisition d’entreprise. J’avais alors entrepris la première étape d’une série de publications en matière d’achat et vente d’entreprise, dont la suite logique traite de l’entente de confidentialité.Lire la suite…

On parle beaucoup ces jours-ci de la situation de l’emploi chez les jeunes avocats. L’AJBM a d’ailleurs publié en février 2016 un rapport sur la situation qui a été fort médiatisé. Dans cette foulée, le Barreau du Québec a publié un communiqué sur son site web lundi pour prendre position sur certains des sujets chauds qui brûlent les lèvres de tout le monde suite à la publication du rapport de l’AJBM. Parmi ces sujets, deux sont particulièrement intéressants puisqu’à mon humble avis, ils vont main dans la main, soit le contingentement de la profession et l’innovation.Lire la suite…

Cartes sur table: ce billet n’est pas très juridique. Cette semaine, j’avais plutôt envie de parler un peu de business, plus particulièrement de fusions et acquisitions.Lire la suite…

Le Barreau du Québec a annoncé vendredi dernier les récipiendaires de la distinction Avocat émérite pour 2015. Il nous fait grand plaisir d’annoncer que le chef de direction d’Edilex, Me Gilles Thibault, fait partie du groupe primé par le Barreau cette année.Lire la suite…

Meilleures lectures sur l’industrie juridique des dernières semainesLire la suite…

L’État doit-il d’être entrepreneurial? Réponse venant de Harvard…Lire la suite…

Droit-inc. publiait il y a quelques semaines un article intéressant sur la tarification des services juridiques. On y apprenait entre autres que le Barreau du Québec devait publier prochainement un rapport sur la tarification des services juridiques. Par ces travaux, l’ordre professionnel veut aider ses membres à mieux répondre aux demandes des clients qui deviennent de plus en plus exigeants.Lire la suite…

Statistiques à connaître sur l’emploi juridique. Comment notre marché s’adaptera-t-il à ce qui se passe de l’autre côté de la frontière?Lire la suite…

Nous avons le plaisir d’annoncer l’arrivée de deux nouvelles membres dans l’équipe d’Edilex. Il s’agit de Me Marylin Bélanger et Me Stéphanie St-Pierre.Lire la suite…

Trouvez-vous que l’activité juridique est trop souvent perçue comme une obstruction à l’atteinte des objectifs d’affaires?Lire la suite…

On a souvent discuté sur ce blogue des différentes manières dont l’univers juridique se métamorphose et continuera à changer dans le futur.

Qu’on parle de startups technologiques ayant pour mission de résoudre des problèmes juridiques, de nouveaux modes de facturation ou de non-juristes qui pourraient investir dans des cabinets à travers le Canada, il est désormais acquis que les jeunes juristes feront face à une réalité très différente de celle des baby-boomers approchant la retraite. Lire la suite…

Depuis quelques années, le monde juridique subit de façon un peu plus exacerbée les soubresauts des forces du marché et l’on sent que des changements profonds se dessinent à l’horizon. Il s’avère donc plus important que jamais de rester à l’affût des nouveaux développements…Lire la suite…

Pourquoi a-t-on besoin d’une méthodologie de rédaction de contrats?Lire la suite…

La France a annoncé cette semaine l’entrée en vigueur d’un nouveau type de marché public, soit le «partenariat d’innovation», qui a pour but de permettre aux acheteurs de stimuler l’innovation dans leur marché.Lire la suite…

La semaine dernière, un article sur Droit-Inc. nous apprenait que le président de l’AJBM, Me Paul-Matthieu Grondin, était déterminé à répondre à la question suivante: Y a-t-il trop de jeunes avocats?Lire la suite…

L’Association du Barreau canadien a déposé la semaine dernière le rapport Avenirs en droit : Transformer la prestation des services juridiques au Canada. Les recommandations y figurant touchent plusieurs sujets, incluant à la fois la structure d’entreprise des cabinets d’avocats et l’opportunité pour des non-avocats d’acheter des parts de cabinets, facilitant ainsi le financement.Lire la suite…

Si vous aimez regarder les différents comparables pour mieux comprendre l’état d’une industrie, vous serez bien heureux d’apprendre ce qui suit. Slater & Gordon, un cabinet d’avocats coté en bourse en Australie, performe bien ces temps-ci. Je dirais même très bien.Lire la suite…

L’été dernier, nous discutions sur ce blogue que la mise sur pied d’un bureau de services juridique dans un endroit où les coûts sont moins élevés offrait des avantages considérables. En fait, j’ai même tenter de prédire le futur en avançant que d’ici cinq ans, cinq grands cabinets auraient un nouveau bureau dans une ville de taille moyenne. On m’avait fait remarquer à l’époque qu’il s’agit d’un risque inutile que de jouer les devins, mais si on ne peut s’amuser sur un blogue, je vois difficilement où on peut le faire dans le monde juridique…Lire la suite…

De nouvelles entreprises juridiques voient le jour chaque semaine aux États-Unis et les marchés de capitaux sont enfin au rendez-vous. Ajoutez à ceci de bonnes quantités de liquidités disponibles par les temps qui courent et vous avez un marché en pleine ébullition. Je voulais ce matin vous parler de quelques-unes de ces entreprises.Lire la suite…

Savez-vous qu’en Ontario, la rédaction d’une convention de prêt avec garantie peut coûter quatre fois plus à un client qu’à un autre (19 333$ vs 4743$)?

Bien qu’il soit estomaquant de voir les écarts de valeur perçue entre deux services qui devraient sembler identiques pour des profanes, cette différence est tout de même explicable dans une certaine mesure…Lire la suite…